Vous souhaitez organiser un webinar ? Nous vous proposons une offre complète et sur-mesure

Jack Lang – Conférencier

Ancien ministre français et président de l'Institut du Monde Arabe

Vous souhaitez des informations supplémentaires sur Jack Lang ?
Jack Lang Photo de Profile

Conférencier spécialisé sur

  • Culture
  • Politique

Language

  • Francais

Vous souhaitez plus d'information sur Jack Lang ?

Contactez-nous pour Jack Lang

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

L’un de nos consultants va vous recontacter dans les plus brefs délais

Biographie

Né en 1939, Jack Lang est un homme politique français, aujourd’hui président de l’Institut du Monde Arabe.

Diplômé de Sciences Po, il commence sa carrière comme professeur, avant d'être directeur de théâtre. Docteur en droit, agrégé de droit public, il est professeur de droit international (1976), puis doyen de l'U.E.R. de sciences juridiques et économiques de l'université de Nancy (1977). À chaque retour dans l'opposition (1986-1988 et 1993-1997), il enseigne le droit à l'université de Paris-X-Nanterre.

Il s'engage à partir de 1974 aux côtés de François Mitterrand, entre au Parti socialiste en 1977, et devient délégué national chargé de la culture en 1979.

Il est révélé au grand public en 1981 quand il est nommé ministre de la culture, poste qu'il occupera pendant 10 ans sous tous les gouvernements socialistes des deux septennats de François Mitterrand. Durant les deux mandats, le ministère connaît d'importantes transformations. Jack Lang va accélérer sa modernisation et l'ouvrir à la société contemporaine: augmentation du budget, élargissement de son champ d'action à de nouvelles formes d'art, insertion dans le monde économique, développement de l'audiovisuel. C'est à ce poste qu’il institutionnalise, en 1982, la Fête de la musique, qui existait auparavant sous forme associative, et qui connut rapidement un grand succès. De même, en 1984 avec les Journées du patrimoine et la Fête du cinéma en 1985. Le ministre de la culture entreprend également la réalisation des Grands Travaux à Paris et en Province ( Grand Louvre, Arche de la Défense, Opéra Bastille, Bibliothèque nationale de France, etc. ) qui donneront un nouvel élan à l’architecture contemporaine en France.

De 2000 à 2002, il occupe le poste de ministre de l’Education nationale. Il réforme légèrement le baccalauréat et relance le recrutement d'enseignants, en panne depuis 1997. Il crée en novembre 2001 une commission sur le racisme et le négationnisme à l'université Jean-Moulin Lyon III, présidée par l'historien Henri Rousso.

Parallèlement, il a exercé comme conseiller municipal de Paris de 1983 à 1989, conseiller municipale et maire de Blois de 1989 à 2000 puis député du Loir-et-Cher entre 1986 et 1988, et entre 1997 et 2000. De 2004 à 2010, il est vice président du conseil régional du  Nord-Pas-de-Calais, chargé des universités et de la recherche.

En janvier 2013, il est nommé à l'unanimité président de l'Institut du Monde arabe.  Il hérite cependant d'une situation interne difficile, de problèmes financiers récurrents et d'une fréquentation en baisse. Il prend la tête du haut conseil et du conseil d'administration, historiquement dévolu à deux présidents différents, s'entoure entre autres de l'expert culturel Claude Mollard et du diplomate Gilles Gauthier puis réduit en partie le déficit grâce au retour des fonds libyens, irakiens et qataris. Un an après sa nomination, il présente le « renouveau » de l'Institut, à travers trois grandes expositions annuelles, des travaux et une nouvelle gouvernance.

Regardez Jack Lang en conférence

Vous souhaitez réserver Jack Lang en tant que conférencier pour votre prochain évènement ?