Retour

Masterclasses

Les 'Master Class' London Speaker Bureau proposent une vaste gamme d'autorités reconnues dans leurs domaines et visent des cadres supérieurs et managers. Chaque session de formation est menée par un expert et adaptée à la taille et aux besoins du groupe.

London Speaker Bureau représente quelques-unes des personnalités les plus importantes du monde politique, économique, des affaires, des chefs d’entreprises et des penseurs influents.

Conseil Stratégique

Le management et l’exécutif sont souvent isolés et en retrait des réalités et des défis quotidiens du monde de l’entreprise alors que la seule source d’information provient souvent de conseillers ayant une connaissance limitée des hautes sphères d’une organisation.

Keynote speaker Brian Solis Speaking

Entretien exclusif avec Brian Solis : Digital Analyst, Sociologue et Futuriste

Découvrez notre entretien exclusif avec Brian Solis, notre expert surnommé « l’un des plus grands Digital Analysts de notre époque ».

Brian Solis Keynote SpeakerBrian Solis est l’un des principaux sociologues et futuristes étudiant les nouvelles technologies, ainsi qu’un conférencier de renommée internationale, et l’auteur à succès de sept best-sellers. Brian Solis est sur le point de publier son dernier livre, « Lifescale, Comment mener une vie plus créative, productive et heureuse ». En effet, grâce à son expérience personnelle des nouvelles technologies, Brian a constaté qu’il existait un énorme déficit de productivité dans les entreprises et que cela avait tout à voir avec les distractions liées au digital. Brian Solis a alors décidé d’écrire un livre pour aider les individus à reprendre leurs vies en main. Il offre ses conseils pour échapper à la face sombre des nouvelles technologies, afin de mener une vie meilleure.

Comment vous est venue l’idée de votre dernier livre, « Lifescale » ?

J’ai vécu cette vie numérique que j’ai participé à créer mais je n’ai jamais pensé qu’un jour j’en serai affecté. Pourtant, au cours des trois années écoulées depuis l’écriture de mon précédent livre, j’ai réalisé que l’ensemble de ma façon de penser, de créer, de travailler et de communiquer avait changé sans que je m’en rende compte. Frustré, j’ai alors commencé à chercher des solutions sur Google, mais elles étaient toutes plutôt superficielles et étaient plus centrées sur le traitement des symptômes que sur la résolution du problème en lui-même. L’idée m’est venue lorsque j’ai réalisé que mon « centre de référence », soit mes valeurs fondamentales, était inadéquate et devait être corrigé. La plus belle partie de l’histoire est que cela a réellement changé ma vie parce que je m’en suis servi pour l’améliorer.
Selon vous, le numérique est-il davantage une opportunité ou une menace ?
Définitivement une opportunité. Cette expérience ne consiste pas nécessairement à prendre le contrôle de la technologie, car il s’agit d’une lutte permanente, mais plutôt à la possibilité d’adopter une nouvelle approche de la gestion de votre vie quotidienne et de la manière dont vous pouvez utiliser cette technologie pour améliorer votre vie plutôt que de nuire à la possibilité de vivre un style de vie digital productif, créatif et propice au bonheur. La première étape consiste à comprendre pourquoi nous sommes devenus si dépendants à la distraction numérique.Brian Solis Book Life Scale

Pourriez-vous nous donner un aperçu de votre livre en nous partageant votre meilleur conseil pour réussir à se libérer des distractions et à stimuler sa créativité ?

Dans le chapitre « Refocus », j’explique que vous devez prendre des pauses à des moments stratégiques tout au long de la journée afin de régénérer votre concentration. Que vous preniez une pause de 5 mn toutes les 25 minutes au travail, ou que vous poussiez jusqu’à 15mn de pause toutes les heures, essayez d’utiliser vos pauses pour faire quelque chose que vous ne feriez pas en temps normal. Au lieu d’ouvrir vos emails, de vérifier vos notifications ou de surfer sur le Web, faites quelque chose de bénéfique pour vous. Par exemple, levez-vous, fermez les yeux et étirez-vous. Penchez-vous pour essayer de toucher vos orteils et maintenez cette position pendant 20 secondes. Évadez-vous pour faire une courte promenade. Appelez quelqu’un de spécial et dites-lui que vous l’aimez. Rappelez-vous un événement joyeux et souriez.

Est-ce que nous sommes tous susceptibles de tomber dans la dépendance numérique ? 
Quels sont les signes avant-coureurs qui permettent de détecter que nous glissons vers ce piège de la dépendance ?

Oui, et j’en suis la preuve. Ayant passé ma vie à étudier les effets perturbateurs des technologies sur les entreprises et la société de manière objective, j’ai pensé que j’étais moi-même à l’abri.
Un jour, alors que je luttais pour terminer un article intitulé « Comment se concentrer tout en étant distrait », l’ironie m’a frappée de plein fouet. J’étais totalement distrait, recevant notification après notification. J’ai alors réalisé que mon attention, ma créativité, ma clarté d’esprit et mon dynamisme étaient devenus défectueux. J’ai eu peur de perdre contact avec ma capacité à ressentir le bonheur et je reportais constamment la poursuite de mes rêves et de mes aspirations les plus importantes. J’avais l’impression de m’éloigner de l’idée de qui j’étais et de ce que je voulais être. Cela ne vous frappera peut-être pas soudainement, mais si vous avez commencé à vous sentir anxieux, si vous n’arrivez plus à vous concentrer et que vous vous sentez misérable au fond de vous malgré tous les messages que vous « likez », c’est que vous êtes tombé dans le piège.

Avec « Lifescale », vous déclarez pouvoir aider les personnes aux prises avec des problèmes de concentration, de procrastination, d’anxiété, d’estime de soi et de créativité. Ces symptômes sont-ils les effets directs de la relation que nous entretenons avec nos écrans ?

Je pense qu’ils le sont. Chaque fois que nous perdons du temps en tombant dans le gouffre de la distraction numérique, nous payons le prix d’une opportunité gâchée. Et nous ne faisons pas que perdre du temps que nous pourrions mieux investir ailleurs, mais nous concevons l’idée qu’il est acceptable de perdre du temps. Entre-temps, non seulement notre distraction nuit à notre productivité, mais elle nuit également à notre santé mentale et à notre bien-être, elle augmente le stress, l’anxiété, la solitude mentale, entraîne une baisse de l’estime de soi, ainsi que la dépression. Ce qui est malheureusement ironique, c’est que, pendant que tout cela se déroule, nous partageons sur les médias sociaux les facettes heureuses de notre vie qui donnent à chacun l’impression que nous sommes heureux et prospères, que nous arrivons à équilibrer harmonieusement travail et vie de famille, que nous avons des objectifs ambitieux et une vie riche en aventures.

Pensez-vous que le bonheur et le succès soient liés ?

Oui. Le succès et le bonheur sont incompatibles s’ils ne sont pas fondamentalement liés. Si nous choisissons de sacrifier le bonheur pour la poursuite du succès, pensant pouvoir être heureux plus tard et que notre succès matériel nous rendra heureux, nous serons très déçus. J’ai appris à mes dépens que le succès n’engendre pas intrinsèquement le bonheur. Mais j’ai aussi appris qu’avec une attention particulière portée à ce que nous valorisons réellement, notre quête du bonheur peut mener au succès, ce qui peut, à son tour, apporter davantage de bonheur. Bonheur et succès peuvent alors se renforcer mutuellement, tant que vous définissez le succès selon vos propres termes. La vraie question à vous poser est : « Comment définir le succès ? »

En tant que futuriste, comment anticipez-vous l’évolution de la relation entre l’homme et les nouvelles technologies ?

Nous sommes en train de passer d’un monde d’objets inanimés et de dispositifs réactifs à un monde où les données, l’intelligence et l’informatique sont distribuées, omniprésentes et en réseau. C’est l’idée que les objets inanimés acquièrent la capacité de percevoir des choses, d’exécuter des tâches, de s’adapter ou de vous aider à vous adapter au fil du temps. C’est une époque que j’associe au « Human API », l’idée selon laquelle ce que nous sommes, ce que nous savons, ce que nous vivons et faisons est une strate importante de l’Internet des objets. L’API humain ouvre de formidables opportunités pour développer des appareils, des applications et des expériences mettant en relation des informations, des personnes et des aspirations visant à modifier les comportements. Cette forme de conception d’interface humaine introduit la possibilité de créer une harmonie dans un monde de chaos numérique, en donnant un sens au vacarme et à la surcharge d’informations pour atteindre des objectifs concrets, ou pour aider les individus à voir ou à faire des choses qu’ils n’ont pas pu faire auparavant. Ce faisant, nous renforçons nos liens autour d’objectifs et d’intérêts communs.

Quelle est votre citation favorite ?

Je vais en partager plusieurs qui sont dans mon livre. La première est de moi : « Si l’ignorance est synonyme de bonheur, la conscience est un réveil. »
Une autre de Sophia Loren : « Il existe une fontaine de jouvence : elle est votre esprit, vos talents, la créativité que vous apportez à votre vie et à celles des gens que vous aimez. Quand vous aurez appris à exploiter cette source, vous aurez vraiment vaincu l’âge. »

Découvrez Brian Solis en conférence :

 

En savoir plus sur Brian Solis

Vous êtes intéressé par Brian Solis pour votre prochain évènement?

Contactez-nous