Vous souhaitez organiser un webinar ? Nous vous proposons une offre complète et sur-mesure

Isaac Getz Exclusive Interview

Interview avec Isaac Getz, auteur, conférencier et professeur à l’ESCP Business School

Isaac Getz Keynote SpeakerProfesseur à l’ESCP, prestigieuse école de management européenne, Isaac Getz conduit et publie de nombreux travaux sur l’engagement de salariés, la transformation d’entreprises, le leadership libérateur et l’innovation.
Il a co-publié fin 2019 son dernier ouvrage, « L’entreprise altruiste », paru aux éditions Albin Michel.

Conférencier reconnu pour ses travaux sur la transformation, il livre les clés pour comprendre les mécanismes et les défis complexes de l’entreprise, comme l’initiative et l’implication des salariés, ou encore comment transformer les entreprises pour faire face aux défis de demain.
À ce jour, Isaac Getz a animé des conférences et séminaires pour des centaines d’entreprises, organisations, en France et dans le monde, ainsi que dans les forums les plus prestigieux comme Peter Drucker Global Forum. Il a été récemment nominé pour le Thinkers50 Breakthrough Idea Award (2019), pour son travail sur l’entreprise libérée et altruiste.

Pour l’écriture de votre dernier livre, L’entreprise altruiste, vous êtes parti avec votre co-auteur Laurent Marbacher à la rencontre des entreprises altruistes à travers le monde. Quels concepts et postures devrions-nous adopter en s’inspirant de ces entreprises d’un nouveau genre ?

Elles ne sont pas si neuves que ça.
Handelsbanken, une banque majeure suédoise, pratique cette philosophie depuis 1970 par exemple. Toutes ces entreprises se sont mises au service inconditionnel de leurs clients, de leurs fournisseurs et les communautés où elles opèrent, et elles l’ont fait à travers leurs activités de cœur de métier. Cela semble étonnant, mais nous avons trouvé que c’est aussi leur secret, c’est-à-dire leur meilleure façon d’obtenir de bons résultats financiers.
Attention : puisqu’on parle d’un service inconditionnel, à savoir non-subordonné aux intérêts financiers, et puisqu’elles le font à travers leurs activités de cœur de métier, une entreprise doit se transformer pour devenir altruiste.

Quelles sont les clés pour accompagner efficacement une transformation organisationnelle en entreprise ?

Les transformations que j’ai étudiées sont celles qui permettent à l’entreprise de se mettre au service inconditionnel de ses salariés (l’entreprise libérée) ou de ses interlocuteurs externes (l’entreprise altruiste). Dans les deux cas, ces transformations commencent par la transformation des patrons eux-mêmes. Je n’ai jamais vu une transformation réussie sans que le patron de l’entreprise ne se soit pas « transformé » lui-même au préalable.

Dans vos travaux, vous abordez également la notion de « leadership libérateur ». Pourriez-vous nous en dire plus ? Quels résultats directs peut-on attendre de ce type de leadership ?

Le leadership libérateur est une forme de leadership requise pour conduire la transformation vers l’entreprise libérée. Sa caractéristique principale est d’abandonner son égo. Les résultats ne font pas s’attendre : les collaborateurs sentent qu’on fait confiance à leur intelligence, ils réalisent leur potentiel, prennent les initiatives pour contribuer à la vision de l’entreprise ; quant à l’entreprise-même, avec les salariés qui viennent au travail non pas par obligation mais par envie et une fois sur place veulent donner le meilleur d’eux-mêmes pour réaliser la vision de l’entreprise, elle surperforme par rapport à ses concurrents classiques.

Selon vous, quelles sont les grandes tendances futures en matière de management ?

J’observe que, depuis 5 ans, l’entreprise libérée a attiré des centaines d’entreprises et d’administrations en France. Je veux croire que la même chose se passera avec l’entreprise altruiste.

Vous avez étudié beaucoup d’entreprises américaines.
Subsiste-il encore des différences majeures en termes de management entre la France et les États-Unis ? Si oui, lesquelles ?

Les principales différences ne sont pas selon les pays, mais selon les philosophies qui guident les entreprises. Michelin, qui a adopté une forme de l’entreprise libérée dans l’ensemble de ses sites à travers le monde, a été désigné aux Etats Unis par Forbes en tant que « Best Large Employer ». Google, dont tout le monde parle, n’était classé qu’à la 3ème place. Quant à l’usine de Michelin, qui est la plus avancée dans cette démarche, elle est située en Chine.

Quels sont les leaders qui vous inspirent et pourquoi ?

Jean-François Zobrist en France et Bob Davids aux Etats Unis, car ils ont totalement illustré ce qu’est le leadership libérateur. Quant à l’entreprise altruiste, Haruo Naito qui a transformé un Top 30 mondial labo pharmaceutique japonais et Odd Reitan qui a bâti l’entreprise altruiste dans le géant de la grande distribution Norvégien (38,000 salariés). Ils sont une source d’inspiration pour tous : ils montrent qu’on peut se mettre au service inconditionnel de l’autre à très grande échelle et prospérer.

Quelle est votre « citation » favorite ?

Actuellement, j’aime beaucoup le commentaire que ma fille de 8 ans a fait à propos du proverbe « Le fromage gratuit existe seulement dans la souricière. »
L’explication de ma fille : « C’est parce que la souris est à la caisse. »
À méditer.

En savoir plus sur Isaac Getz

Vous êtes intéressé par Isaac Getz pour votre prochain évènement ?

Contactez-nous