Vous souhaitez organiser un webinar ? Nous vous proposons une offre complète et sur-mesure

Marc Amerigo Keynote Speaker Interview

Interview avec Marc Amerigo, créateur de l’UltraPerformance par l’Épanouissement Humain

Marc Amerigo Keynote SpeakerFan de sports à sensation, Marc Amerigo met son expertise et sa capacité d’innovation au service des organisations et des sports extrêmes avec pour objectif de repousser les limites.
Leader de projets et conférencier, Marc possède plus de 25 ans d’expérience dans l’industrie, en France et à l’étranger.

Serial entrepreneur et ingénieur de formation, il a fondé et dirigé plusieurs sociétés, dont Enginova. Cette entreprise spécialisée en ingénierie, de la conception à la réalisation, applique ses procédés en milieux industriels et dans les sports extrêmes à haute vitesse.

Expert reconnu en innovation et performance en milieux complexes, Marc est détenteur de nombreux records du monde, notamment avec Eric Barone avec une vitesse enregistrée à 228Km/h en VTT, ou encore aux côtés d’Edmond Plawczyk avec une vitesse record à 203Km/h en snowboard. Il s’attaque actuellement avec Antoine Albeau au record du monde de vitesse absolu à la voile : 121Km/h.

Pourriez-vous nous expliquer le concept de l’UltraPerformance (UP) ?
Comment peut-il se déployer de façon fiable et structurée dans les organisations ?

Né en 2015 suite aux derniers records du monde de vitesse que j’ai pilotés, mon concept de l’UltraPerformance (UP) est la combinaison puissante de 3 dimensions clefs :

  • D’abord l’atteinte d’objectifs techniques élevés, avec une perception de facilité, objectifs pourtant jugés “inaccessibles”,
  • Et dans le même temps, l’accomplissement individuel et collectif de tous les acteurs impliqués dans cette réussite, en associant confiance en soi et dans les autres, une puissante connexion humaine, le dépassement de soi, la fierté d’être partie prenante, le plaisir. Cela génère une véritable transformation intérieure et l’envie de poursuivre.
  • Au-delà de ces dimensions, c’est aussi poursuivre notre existence et nos réalisations dans le respect de soi, des autres et de notre environnement.

En nous basant avec mon équipe sur notre longue expérience dans les milieux industriels opérationnels, dans les conditions extrêmes des sports de glisse ou en milieu corporate, nous avons eu besoin de développer nos propres méthodes pour pouvoir utiliser ces leviers de façon fiable et puissante.

Nos outils principaux sont les méthodes baptisées BrainShift® pour retrouver performance et harmonie en milieu complexe, et TRIBE’S® qui permet de réactiver les gènes ancestraux tribaux qui restent en nous pour impacter favorablement les comportements d’égos, de jugement de l’autre et de puissance du groupe.Les conférences et séminaires que nous proposons permettent d’ancrer durablement ces nouveaux comportements tournés vers la performance et le bien-être individuel et collectif : The Art of UltraPerformance.

Votre approche de l’UP est-elle applicable à tous les secteurs d’activités ?

Cette approche disruptive concerne toute organisation qui fait face à des enjeux de performance et de bien-être individuel et collectif. Nous travaillons avec des structures de toutes tailles, des leaders mondiaux aux PME, évoluant dans tous les secteurs industriels, dans le monde Corporate tel qu’assurance, banque, mais également les institutions. Les prestations dans les sociétés me permettent d’intervenir dans le monde de l’éducation, c’est un angle majeur de transmission, il me tient à cœur. D’autant plus que nos jeunes sont très ouverts à ces dimensions mêlant objectifs et liens humains fondamentaux.

Vous êtes un conférencier reconnu, ayant notamment récemment animé un Ted Talk sur « la confiance dans un collectif engagé dans l’UltraPerformance ».
Quels sont vos domaines d’expertises lors de vos interventions ?
Dans quels secteurs d’activités évoluent majoritairement vos audiences ?

Lors de mes interventions, j’aime surprendre, jouer avec les ascenseurs émotionnels et vivre des moments forts avec l’audience. Au travers de mon propre parcours dans le monde de l’extrême et de l’entreprise, nous nous posons des questions sur la performance pure et la relation à l’autre. Par le storytelling et des vidéos d’exception des différents records, nous explorons des zones inconnues, nous remontons à la source de nos émotions et de nos croyances pour mieux se comprendre et comprendre l’autre.

En remontant à la source de nos pensées et de nos comportements, nous touchons aux dimensions du leadership et du management de demain, aux mécanismes de l’innovation, au sens, à l’inspiration et la motivation, à l’engagement individuel et collectif. Nous réactivons certaines dimensions tribales ancestrales enfouies en nous tous, et rendues inaccessibles.

Mes audiences peuvent être spécialisées dans une branche technique, achats, juridique ou terrain, ou bien constituer toutes les couches hiérarchiques d’une structure. Comme vu précédemment, mes secteurs d’intervention sont larges mais centrés sur ma perception de l’avenir des organisations humaines, qui se doivent d’être performantes et pérennes.

En parallèle de vos interventions en entreprise, vous allouez régulièrement du temps au monde de l’éducation (France, Afrique et Inde).
Selon vous, à quelle échelle l’enseignement peut-il accueillir l’UltraPerformance ?

Si l’on regarde de près la notion d’UltraPerformance, il ne s’agit pas de faire encore plus avec encore plus de souffrance et de pression. Tout l’inverse : amener du flow dans le quotidien, en conscience et libérer les énergies individuelles et collectives.
Le monde de l’éducation, en particulier en France, est confronté à des modèles sclérosés pour préparer les jeunes à notre société. Les jeunes, en particulier nos leaders de demain, sont aujourd’hui plus ouverts que jamais à la notion de qualité et de sens de leur vie. L’éducation doit se réformer aussi, par nécessité.

La notion d’UltraPerformance répond à ces attentes, en conciliant le besoin de performance du système économique et accomplissement personnel dans un collectif puissant et engagé.

Concernant l’Inde et l’Afrique, ce sont des continents qui ont une forte tendance à vouloir suivre notre système occidental qui reste très centré sur les objectifs économiques au mépris des besoins fondamentaux de lien social des individus. Leur voie, à mon sens, est de pouvoir créer leur propre modèle, en conciliant leurs forces ancestrales encore présentes et une économie de plus en plus performante. C’est dans cet esprit que nous sommes sollicités.

Comment s’articule votre travail avec les sportifs de haut niveau avec lesquels vous vous associez pour atteindre de nouveaux records de performance ?

Le travail avec des sportifs de haut niveau dans les sports extrêmes est d’une richesse absolue du fait de toutes les dimensions impliquées. La collaboration doit être fusionnelle au sein de l’équipe, en particulier dans notre binôme, une vraie tribu doit se construire pour faire face à toutes ces dimensions. Tout part du « Mindset ».

Le travail porte bien entendu sur la technique et la recherche de nouvelles voies, quitte à réinventer leur sport pour repousser les limites. L’esprit est d’étendre la zone de risque existante, et donc leur zone d’évolution pour aller chercher des performances jusqu’alors inconnues.

La deuxième dimension est que le sportif devient un membre comme un autre de l’équipe. Pas facile, mais indispensable. Le plus bel exemple est celui d’Eric Barone qui a lui-même évolué au fil des ans dans sa relation à l’autre. Magistral, et clef de ses derniers records du monde.

C’est apprivoiser ensemble l’inconnu, et le risque associé, sans aller dans la zone de danger qui peut coûter la vie. Nous utilisons pour cela tous les leviers de l’UltraPerformance et de l’épanouissement humain.

Pourriez-vous nous en dire plus quant à vos projets futurs ? Prévoyez-vous de nouveaux partenariats avec d’autres athlètes ?

L’actualité est particulièrement riche puisque je monte un projet extrême sur 3 années avec Antoine Albeau pour chasser le record du monde de vitesse absolu à la voile.
La cible : dépasser les 65,45 nœuds à la voile, réalisés par un bateau volant en 2012, soit 121,21 Km/h !

Antoine est encore peu connu du grand public, mais il est aujourd’hui le sportif français le plus titré avec ses 25 trophées de champion du monde dans plusieurs disciplines de planche à voile. Il est un redoutable compétiteur qui veut atteindre cet objectif mythique tout autant que moi.

Trois années et un projet collectif regroupant les meilleurs du monde autour de notre binôme, pour véritablement réinventer ce sport dans toutes ses composantes, et voir la « planche à voile » reprendre son titre tant envié d’engin le plus rapide sur l’eau.

La voile étant mon sport passion depuis ma petite enfance, cette aventure est un immense bonheur pour moi… Sans parler des histoires folles et imprévues qui nous attendent ! Restez bien connectés, ça va aller très vite !

Quels sont les leaders qui vous inspirent et pourquoi ?

Les grands leaders qui m’inspirent sont ceux qui au fil de leur parcours de vie, au-delà de leurs belles réalisations, ont su découvrir en eux cette dimension humaine universelle qui en fait alors de grands hommes. Une forme de sagesse ancestrale qui nous fait voir ces personnes d’exception comme des Yogis des temps modernes.

Me vient immédiatement à l’esprit Nelson Mandela qui en est le parfait exemple, passé d’un contestataire violent à un homme qui a impacté le monde après avoir fait un immense travail sur lui pendant ses longues années de détention à Cape Town.
Côté poètes, penseurs et aventuriers, Jean d’Ormesson, Albert Jacquard, Hubert Rives ou Pierre Rabbi me touchent beaucoup de par leur savoir et leur profonde humanité.
Autre domaine, un aventurier hors normes comme Mike Horn change actuellement de dimension avec ses dernières aventures qui l’ont poussé physiquement et psychologiquement pendant des semaines en 2019 au-delà de tout ce qu’il a pu vivre et imaginer. Il en revient transformé, pour le bien de tous.
Parmi les capitaines d’industrie et visionnaires, Elon Musk impacte le monde et se bat dans le même temps contre lui-même, son parcours est passionnant à suivre.

Quelle est votre citation favorite ?

Cette citation de René Char de 1950 me suit partout 24/7… sur une note manuscrite dans la protection de mon téléphone…
« Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque,
À te regarder, ils s’habitueront. »
Extrait Les matinaux (1950)

En savoir plus sur Marc Amerigo

Vous êtes intéressé par Marc Amerigo pour votre prochain évènement ?

Contactez-nous