london speaker bureau objectif neutralite carbone

London Speaker Bureau en route vers la neutralité carbone

London Speaker Bureau s’est engagé à devenir une entreprise neutre en carbone d’ici 2020.

La philosophie du London Speaker Bureau est de connecter les idées et les personnes : dans le monde d’aujourd’hui, cela ne devrait pas être synonyme d’une forte empreinte carbone. Nos clients comme nos collègues affirment qu’ils souhaitent se préparer pour le futur. Ils veulent participer à la création d’une économie prospère, durable et résiliente.

La meilleure façon de prouver que c’est possible est d’encourager les autres en partageant notre stratégie et en se donnant l’objectif d’atteindre nous-mêmes la neutralité carbone.

London Speaker Bureau a d’ores et déjà accompli des progrès notables concernant cet objectif de neutralité carbone, en cherchant des manières immédiates de réduire notre empreinte physique, en modifiant la façon dont nous organisons des conférences, et gérons nos voyages et nos bureaux.

london speaker bureau becoming carbon neutral company 4

Nos objectifs pour chaque année sont détaillés ci-dessous :

 

2016 : Compenser l’impact de tous les événements organisés par London Speaker Bureau

Tous les événements du London Speaker Bureau sont compensés, y compris les conférences internes et les réunions, ainsi que les événements marketing. Cela signifie que les effets liés à l’utilisation de l’électricité, à la consommation de nourriture et de boissons, ainsi que les frais de déplacement pour les conférenciers et le personnel vers les événements de la LSB sont entièrement compensés.

 

2017 : Compenser l’impact des déplacements de tous les conférenciers aux événements

En tant qu’entreprise internationale avec des clients et des conférenciers répartis dans le monde entier, les voyages internationaux sont fréquents pour nos conférenciers. À la fin de l’année 2017, le LSB s’est engagée à compenser tous les déplacements des conférenciers vers et à partir des événements auxquels nous participons aux 4 coins du monde.

 

2018 : Compenser l’impact de tous les déplacements du personnel LSB vers les événements

Les employés LSB de nos 18 bureaux internationaux se déplacent fréquemment à la fois pour des réunions, ainsi que pour des événements clients afin d’accompagner les conférenciers. Par conséquent, pour atteindre la neutralité carbone, il est impératif que les déplacements professionnels de notre personnel soient compensés.

 

2019 : Compenser l’impact de tous les bureaux internationaux du LSB

À la fin de 2019, l’impact des 18 bureaux internationaux du LSB seront compensés en mesurant et en contrôlant de manière précise l’empreinte carbone de nos bureaux à travers le monde.

 

2020 : L’empreinte carbone du LSB est totalement neutre

Une fois chacun des objectifs décrits ci-dessus atteints, le LSB compensera totalement ses émissions de carbone à l’échelle mondiale d’ici 2020.

 

Afin de compenser nos émissions de carbone, LSB s’est associée à « Carbon Footprint », soutenant un projet d’énergie solaire en Inde.carbon footprint logo

 

Le projet comprend l’installation de deux centrales solaires dans les États du Tamil Nadu et du Telangana en Inde. La capacité de production du projet est de 56,25 MW. L’électricité produite est directement injectée dans le réseau de distribution régional, ce qui remplace l’énergie produite par les centrales électriques à combustible fossile. Ce projet fournit des opportunités d’emploi durant les phases de construction et d’exploitation, tout en constituant une preuve de l’efficacité de cette technologie dans la région.

 

solar panel IndiaLe projet permettra de soutenir le développement de centrales de production d’énergie renouvelable basées sur la technologie photovoltaïque solaire en Inde, en fournissant de l’électricité au réseau.

 

Puisque l’énergie solaire est exempte d’émissions de gaz à effet de serre, l’électricité générée remplacera les émissions anthropiques de gaz à effet de serre estimées à environ 93 022 tonnes d’équivalent CO2 par an, remplaçant ainsi 95 145 MWh d’électricité par an, auparavant produites principalement par des centrales électriques alimentées par des combustibles fossiles.