Vous souhaitez organiser un webinar ? Nous vous proposons une offre complète et sur-mesure

Surviving Self Isolation With Astronauts Cover

Survivre au confinement : Découvrez les conseils de nos astronautes

Alors que les gouvernements à travers le monde mettent en place des mesures de confinement afin de ralentir la propagation du Covid-19, nous avons dû apprendre à réadapter notre quotidien en période d’isolement social.

Les astronautes Marsha Ivins et Dr Garrett Reisman ont passé des séjours de plusieurs mois dans l’espace lors de nombreuses missions, et ont dû apprendre à vivre, manger, à faire du sport et à dormir dans des espaces clos et confinés, en compagnie du reste de l’équipage.

Les astronautes réalisent des séries d’entraînement intenses afin de se préparer au mieux, à la fois mentalement et physiquement.

Ils partagent ici leur expérience et leurs conseils.

keynote speaker marsha ivinsMarsha Ivins a quitté la NASA en 2010, à la suite d’une carrière de 37 ans en tant qu’ingénieure et astronaute. Ayant participé à 5 vols spatiaux, elle a cumulé plus de 1 318 heures passées dans l’espace. Elle travaille désormais comme consultante indépendante en ingénierie.

keynote speaker Garrett ReismanDr Garrett Reisman a été astronaute de la NASA de 1998 à 2011 et directeur des opérations spatiales de SpaceX de 2011 à 2018. Il est aujourd’hui conseiller chez SpaceX et enseigne en parallèle des cours d’ingénierie spatiale à l’Université de Californie du Sud.

En tant qu’astronaute, dans quelle mesure votre entraînement vous-a-t-il préparé à vivre de manière confinée et isolée, en promiscuité constante avec les autres membres de l’équipage ?

Ivins : Les équipages de la navette spatiale étaient composés de 5 à 7 membres mais ils n’ont pas été constitués en fonction des personnalités et des compatibilités entre les membres de l’équipage. Parfois, vous aviez de la chance et vous vous retrouviez avec un équipage que vous appréciez, et d’autres fois, ce n’était pas tellement le cas. Mais à la fin de la journée, nos vies dépendaient les unes des autres. Que vous appréciez la compagnie de vos coéquipiers ou non, vous leur aviez fait confiance au cours de cette journée.
L’entraînement (d’une durée de 12 à 18 mois pour les vols spatiaux) vous a permis d’apprendre à travailler les uns avec les autres pour réaliser une mission. Je pense que la principale leçon que nous avons tous apprise (voire de manière autodidacte) est que peu importe avec qui vous faites partie d’une équipe, vous devez simplement vous entendre. Donc vous vous entendez avec les autres membres de l’équipage.

Reisman : La première compétence clé est la communication pour rester ouvert d’esprit et honnête. Vous ne voulez pas garder des choses pour vous et vous devez pouvoir admettre que vous vous trompez. Le deuxième conseil est d’avoir une confiance et un respect mutuels. Au cours de notre entraînement, nous marchions sur de très longues distances avec des sacs de 30-35kg.
Si, au cours de cette marche, mes pieds me font mal mais que je l’ignore et que je continue à marcher, ce ne sera pas une situation durable. Je devrais finir par demander une assistance médicale et le résultat final ne sera pas positif pour mon équipage.
Vous devez vraiment être honnête au sujet de vos propres forces et faiblesses et accepter de l’aide. Mon dernier conseil est de réfléchir à la façon dont vous impactez les autres membres de votre équipage. Même les gênes les plus minimes sont extrêmement amplifiées lorsque vous vivez confinés dans l’espace. Vous êtes désordonné, vous tapotez avec votre crayon ou vous fredonnez ? Soyez conscient de vos moindres actes et restez très prévenant vis-à-vis des autres.

Comment trouvez-vous la motivation nécessaire pour maintenir votre routine et vos habitudes quotidiennes ?

Ivins : Comme je l’ai dit, lors de nos missions dans l’espace, nos activités quotidiennes étaient planifiées dans la plupart des cas, à la minute près. Cela comprenait le temps de sommeil, les repas, l’exercice et le peu de temps libre occasionnel (qui était très occasionnel et sur un temps très limité). Nous avions un contact presque constant avec le centre de contrôle (sur Terre). Et nous recevions de nouvelles informations tous les jours (et pas seulement à propos de nous !).
La majeure partie de la motivation pour faire nos actions quotidiennes venait du fait de faire ces actions, mais avec la gravité ! Il n’y a rien de plus fun que de flotter dans l’espace mais, dans certains cas, rien de plus difficile aussi. Ainsi, même le simple fait de mettre votre pantalon pouvait parfois vous provoquer une crise de fou rire.
Et puis, il y avait la vue à travers le hublot. Il n’y a rien de comparable à cela et même les membres d’équipage de la station spatiale qui ont l’opportunité de contempler cette vue pendant des mois, ne s’en lassent jamais. Mais RIEN de cela ne s’applique aux personnes contraintes de s’isoler à la maison, désolé.

Reisman : La meilleure chose à faire est de rester occupé. Lors de notre entraînement et de notre formation, nous avons étudié des expéditions précédentes couronnées de succès. Une expédition en particulier, dont il y a beaucoup de bonnes leçons à tirer, a été l’expédition de Shackleton en Antarctique, en 1915. Shackleton était très doué pour garder son équipage occupé, en leur faisant nettoyer le plancher par exemple, ou en leur faisant faire d’autres tâches quotidiennes. Un autre avantage est de vivre dans une maison agréable et bien rangée, ce qui vous procurera un avantage psychologique indéniable.

Le sport faisait-il partie de votre routine quotidienne et, si oui, dans quelle mesure était-il important de rester en bonne forme physique ?

Ivins : L’exercice physique faisait partie de notre routine quotidienne et il avait pour objectif de maintenir notre système cardiovasculaire et notre appareil locomoteur en forme pour notre retour sur Terre (je pourrais avoir une discussion longue mais passionnante sur les effets de la gravité zéro sur les fonctions corporelles, mais je la laisse de côté).
Ces exercices étaient facultatifs sur un vol en navette spatial pour les membres d’équipage HORS commandant de bord et pilote, mais ils sont obligatoires pour tous les membres d’équipage de la Station Spatiale, et cela pendant 2 heures par jour. L’exercice physique comprend un entraînement cardiovasculaire et musculaire.
Pour eux aussi, il s’agit de maintenir les fonctions du corps nécessaires pour rester en bonne santé et debout lors du retour sur Terre. Cela dit, on ne peut négliger l’effet positif du sport également sur le maintien de la santé mentale, surtout pendant les périodes sujettes au stress.

Reisman: Je pense que le succès dans l’espace est lié à un exercice physique régulier et à l’accomplissement de quelque chose. Je reprends l’exemple de l’équipage de Shackleton qui jouait au football. Votre mental et votre endurance deviennent meilleurs.
Cependant, si nous avions à rencontrer des problèmes de santé mentale dans l’espace, nous pouvions nous appuyer également sur des experts depuis la Terre pour nous aider.
Donc, si vous vous retrouvez dans cette situation pendant le confinement, vous devez chercher de l’aide. Il existe actuellement de nombreux médecins et services d’assistance téléphonique dédiés à la santé physique et mentale.

Quels ont été les aspects liés à l’isolement les plus difficiles à surmonter lors des mission et comment avez-vous appris à y faire face ?

Ivins: Savoir gérer le temps est primordial. Connaître la durée de la mission vous permet de vous préparer mentalement dès le début, mais aussi au cours et à la fin de la mission.
Et même lorsqu’une mission est prolongée à la dernière minute, vous ajustez simplement votre calendrier mental pour l’accepter. Ainsi, par exemple, si vous savez que vous êtes désormais coincé à la maison pendant un certain temps, planifiez vos activités quotidiennes en conséquence. Ensuite, au lieu de penser que chaque journée et interminable, voyez chaque jour comme un voyage que vous accomplissez. Aujourd’hui, sur la Station Spatiale, l’équipage dispose de 6 lignes téléphoniques qu’il peut utiliser pour parler à n’importe qui et n’importe où sur la Terre. Et personne ne peut les appeler ! Ainsi, ils ne reçoivent JAMAIS d’appels de télévendeurs (rien que cela fait du vol spatial la meilleure chose qui soit !). Ils reçoivent des emails, peuvent regarder des films, des événements sportifs, ou encore écouter de la musique sur leur iPod. Ce que nous ne faisons PAS dans l’espace, c’est consacrer beaucoup de temps aux jeux vidéo (enfin pas que je sache) et à notre réputation sur les médias sociaux. Parce que nous sommes occupés. Et c’est là encore la plus grande différence. Nous sommes occupés car être dans l’espace EST la mission pour laquelle nous avons été embauchés.

Reisman: Dans la Station Spatiale, nous avions la possibilité de faire des appels en visio via WebEx ou Zoom, tout comme nous le faisons tous en ce moment. C’était vraiment important de rester en contact avec ma famille sur Terre et de voir comment les choses se passaient. Et il est tout aussi important pour nous tous, en ce moment, de rester proches de nos amis et de notre famille.

Quel est le meilleur conseil que vous puissiez donner aux gens pour les aider à garder le moral, compte tenu de la situation actuelle ?

Ivins : Je pense que le super pouvoir de chaque être humain est sa capacité d’adaptation. En fait, c’est le super pouvoir de chaque organisme vivant. Et les humains, en particulier, ont la capacité d’être créatifs et inspirants dans leur adaptation. Vous n’êtes pas vraiment isolés socialement, vous êtes simplement éloignés physiquement. Alors, trouvez une façon créative de faire tout ce que vous faites. Votre excellente idée peut inspirer la créativité de quelqu’un d’autre et quelque chose de génial pourrait en découler.

Reisman : Il faut garder à l’esprit la vue d’ensemble de ce que nous faisons actuellement, en confinement. Nous faisons cela pour nous protéger, mais aussi pour protéger les autres, ce qui en fait une démarche très altruiste. Garder cela à l’esprit vous aidera à passer à travers le pessimisme ambiant qui domine l’actualité. Pensez de manière optimiste au fait que vous aidez le monde entier en ce moment. N’oubliez pas non plus que vous devez tirer le meilleur parti de votre situation !

Découvrez une courte vidéo de Mike Massimino sur le confinement et l’isolation dans l’espace :

En savoir plus sur Marsha Ivins ou Dr Garrett Reisman

Vous êtes intéressé par Marsha Ivins ou Dr Garrett Reisman pour votre prochain événement ?

Contactez-nous